Hasard et observations


En m’intéressant à la Roulette, je me suis logiquement  intéressé au « hasard ».

Aussi paradoxal  que cela  puisse paraître, c’ est dans les mathématiques que j’ai trouvé les informations les plus susceptibles de m’intéresser.

HASARD, ça vous évoque quoi ?

De l’aléatoire, de l’incontrôlable,  une chose sur laquelle nous n’avons pas de prise, aucun moyen d’agir, et bien-sur, totalement imprévisible!

C’est un terme un peu vague en fait, qui semble difficile à définir et donc à étudier.

L’étude des suites aléatoires, notamment du genre de celles que nous pond mère Roulette à chaque tour, c’est s’intéresser au hasard, en s’attaquant au sujet de manière concrète.

Dans cet article,

Je vous présente deux observations récurrentes, observables sur n’importe quelle permanence de Roulette.

Ces principes à eux seuls, ne sont pas des méthodes, mais peuvent être utilisés à ces fins.

 

Loi du tiers

Sur une Roulette composée de 36 cylindres (suppression du 0 pour faciliter la chose), après avoir effectuer 36 spins, on remarque les tendances suivantes:

environ 12 numéros ne sont pas sortis,

environ 12 numéros sont sortis une fois,

environ 12 numéros sont sortis au moins 2 fois.

 

 

Bien entendu, ce n’est pas une science exacte, mais ces proportions sont récurrentes.

 

 

Ce genre d’évènement n’est pas unique, des analyses peuvent être faites sur  10 , 36 , 72, 100 spins… et l’on retrouvera automatiquement des tendances récurrentes, propres à l’échantillon que l’on étudie.

 

Une bonne raison de croire que le hasard ne fait pas les choses au hasard…. vous ne croyez pas?

 

 

 

Loi des grands nombres

Le terme loi peut paraître un peu surfait lorsqu’on parle de hasard… et pourtant!

D’après Wikipédia :

« La loi de grands nombres, exprime le fait que les caractéristiques d’un échantillon aléatoire se rapprochent des caractéristiques statistiques de la population plus la taille de l’échantillon augmente. »

En language Roulette, ca pourrait donner ça :

Admettons que j’ai à disposition une permanence de Roulette composée de 5000 spins successifs.

Si je séquence cette permanence, disons par groupes de 100 spins, je me retrouve donc avec 50 séquences de 100 spins.

Si j’analyse ces 50 séquences une à unes,  ce sera un peu le chaos, il y aura de fortes variations sur les sorties, liées à la VARIANCE (1 séquence pourra contenir 45 spins rouges  et  être composé de 4 sorties du numéro 22 ;  la séquence suivante ne contiendra peut être que 20 rouges, et le numéro 22 ne sera pas sorti…)

 

Finalement, ces séquences nous permettront au moins une observation :

On a affaire à de l’aléatoire, du vrai !

En revanche, si vous observez cette permanence de 5000 spins de manière non séquencée, en une seule fois, vous remarquerez que les sorties sont beaucoup moins chaotiques et plus équilibrées.

Il y aura  (presque) autant de spins rouge que de noirs, le 23 sera sorti en moyenne tous les 36 tours, les sorties sur les 3 douzaines seront à peu près équilibrées…

Cet équilibre sera d’autant plus probable que votre permanence sera longue.

 

 

Sur le schéma ci-dessus, j’ai illustré 360 sorties de Roulette séquencées en 10 permanences de 36 tours. Pour chacune d’entre elles, j’ai noté le nombre d’apparitions du numéro 23 (numéro pris au hasard, j’aurais pu en prendre un autre).

Les probabilités de sortie de notre numéro plein sont de 1/37.

Dans un monde magique et idéal (un lieu où les probabilités sont devenues réalité), on devrait voir apparaître le 23 une fois tous les 37 tours.

En fait, ce monde ne serait pas idéal du tout :le hasard n’existerait pas, et la Roulette non plus.

Bref, revenons dans le monde réel.

Ici, les distributions du hasard sont bien incertaines, et les probabilités ont la vie dure.

En effet:

durant les 37 premiers spins, le numéro 23 est inconnu au bataillon. Les 37 sorties suivantes, lui permettent d’apparaître une seule fois. Après 111 spins (3*37), le numéro 23 est sorti au total 4 fois …

Vous remarquerez que la distribution est très inégale d’une séquence à une autre, pourtant…

Il suffit de faire la moyenne des sorties pour s’apercevoir que notre numéro 23 est sorti 10 fois sur 370 tours.

Juste répartition des choses, l’équilibre a fini par reprendre ses droits !

 

Maintenant que vous avez compris le principe de cette loi des grands nombres, sachez que ce principe peut être utilisé de différentes manières :

 

– miser sur un retour à l’équilibre, après avoir observé un déséquilibre

– miser sur l’amplification de petits déséquilibres  (sur le court terme, il est fréquent de voir de gros déséquilibres, qui s’effacent ensuite sur le long terme)

 

Sachez que j’utilise efficacement ces principes, dans certaines de mes méthodes.

J’ai souhaité partager ces informations avec vous, car je les considère comme quelques-unes des nombreuses pièces du puzzle « Gagner à la Roulette ».

 

Pour obtenir d’autres pièces du puzzle:

                   ↓             

 

 Articles de la catégorie Apprentissage

     « Les Secrets de la Réussite »